Chat with us, powered by LiveChat

L’intelligence artificielle au cœur des cabinets d’avocats belges

14/12/2016

Sous réserve d’une validation de la part de l’assemblée des bâtonniers, nous sommes à l’aube de voir naître une innovation qui risque bien de bouleverser les méthodes d’exercice de la profession d’avocat.

L’Ordre des barreaux francophones et germanophones de Belgique projette effectivement de mettre à disposition de tous les avocats belges une plateforme d’intelligence artificielle

Cet outil, au nom officieux de IAsmine, créé à l’initiative du groupe piloté par Jean-François Henrotte, devrait voir le jour en 2017 et proposera deux fonctionnalités majeures :

  • La première est un outil de recherche intelligent, en puisant dans le meilleur des technologies de l’intelligence artificielle et du Big Data. L’idée ici est de donner accès à l’intégralité de la jurisprudence belge, soit 2 millions de décisions, et d’extraire directement ces données du ministère de la Justice, plutôt que de passer par des bases de données privatives. Une telle quantité de données nécessite de nouvelles méthodes d’indexation qu’une simple recherche par mots-clés ne peut gérer. C’est là que l’IA entre en jeu ; permettant un niveau de filtrage plus fin.
  • La deuxième est un outil d’aide à la rédaction d’actes proposant plusieurs modèles et qui permettra notamment de savoir si les documents rédigés sont en conformité avec la jurisprudence.

Cet outil serait disponible pour la somme de 50€ par avocat par an, ce qui représente un coût modique pour la puissance d’un tel outil. Cela est possible grâce à la mutualisation des avocats pour cette initiative. Diapaz, toujours à la pointe de la technologie, embrasse ce type de démarche qui vise à toujours plus moderniser une profession d’avocat évoluant progressivement vers un rôle d’entrepreneur.
C’est dans cette optique que Diapaz propose aux cabinets d’avocats, conscients de la révolution numérique de leur métier, une solution tout-en-un (le logiciel avocat, la téléphonie, la messagerie, la GED, et la maintenance informatique) convergente et sécurisée dans son propre Cloud en France.

La profession juridique est promise à un avenir radieux, il suffit aux avocats de savoir saisir les bonnes opportunités, en commençant par adopter un outil puissant qui leur permettra de gagner un temps précieux et d’améliorer la qualité de leurs services. Diapaz s’impose en ce sens comme une étape essentielle au développement de chaque cabinet !