Retour sur le 27ème Congrès ACE 2019

29/10/2019

Les 17 & 18 octobre derniers se tenait à la Cité internationale de Lyon le 27ème congrès ACE sur le thème « Intelligence avocat ».  

Les équipes Diapaz ont été ravies de rencontrer des avocats résolument tournés vers la transformation numérique de leurs cabinets pendant ces 2 jours qui furent rythmés par de nombreux échanges.  

Lors de l’atelier sur le management des cabinets d’avocats, Diapaz a abordé le sujet de la « CYBER-SÉCURITÉ DES CABINETS D’AVOCATS, LES AVOCATS MAILLONS FAIBLES ? »

A travers cette présentation, les intervenants ont mis en avant l’importance de la sécurité informatique dans les entreprises et particulièrement dans les cabinets d’avocats.

Eric Pozzi, Ministère de l’Intérieur Jean-Christophe Beckensteiner, avocat Sandrine Vara, avocat, Présidente de la Commission numérique du CNB et Jamil Hijazi, directeur associé chez Diapaz ont pu aborder les différentes solutions à mettre en place pour sécuriser les données des avocats.

  • Pourquoi y a-t-il un besoin de se sécuriser ? En 2017, la cybercriminalité a coûté 600 milliards de dollars soit 0,8% du PIB mondial, et ce chiffre devrait continuer à augmenter avec les années. De nombreuses données sont volées puis revendues sur le marché noir, il est donc nécessaire de remédier à cela.
  • Quelles sont les attaques les plus fréquentes ? Les cybercriminels ont recours à des stratégies de plus en plus élaborées. On peut notamment citer le « Phishing », soit l’envoi de mails frauduleux, qui représente 73% des attaques malveillantes. En deuxième position, avec 54% d’attaques, se place « l’arnaque au président » qui désigne l’envoi d’un email frauduleux au comptable d’une société pour qu’il effectue un virement.
  • Comment réagir en cas d’attaque ? Certains réflexes sont importants en cas d’attaque, tels que : déconnecter immédiatement la machine infectée pour limiter la propagation du virus, prévenir les responsables informatiques de votre organisation ou votre prestataire IT, ou encore déposer plainte auprès de la Brigade de gendarmerie ou du commissariat territorialement compétent.
  • Comment se prémunir contre le risque ? Il est conseillé de varier les mots de passe, utiliser un gestionnaire de mots de passe, avoir une sauvegarde Cloud, appliquer la loi RGPD, les normes ISO 27001, ISO 27018 …
  • Et quels sont les autres outils à mettre en place ? D’autres solutions sont possibles telles que la double authentification « clé avec certificat électronique + annuaire » ou encore travailler avec le CNB qui offre des services en protégeant les confrères de menaces cyber protéiformes (c’est-à-dire qui peuvent prendre des formes multiples).

La digitalisation est devenue incontournable avec l’apparition des NTIC (Nouvelles Technologies d’Information et de Communication). Cependant, mal maîtrisée, elle peut également être source d’importantes vulnérabilités face à des cybercriminels déterminés (vol de données, intrusion et/ou blocage de vos systèmes, etc.).

C’est pourquoi Diapaz a été ravi de participer à cette nouvelle édition et d’avoir pu échanger avec les avocats sur ces nouveaux problèmes, et surtout sur les solutions pour s’en protéger.

Le saviez-vous ? Diapaz propose un ensemble de solutions Cloud pour aider les avocats à gagner en productivité : logiciel métier, téléphonie, messagerie, GED et matinenance informatique. Diapaz est engagée dans une démarche de triple certification ISO 20000, ISO 27001 et ISO 27018 : ces normes couvrent notamment l’ensemble des exigences liées au RGPD, la sécurisation des systèmes d’informations et des données stockées dans le Cloud. Plus d’informations sur les politiques de sécurité de Diapaz : https://www.diapaz.fr/rgpd-et-securite-des-donnees/