Chat with us, powered by LiveChat

Quelles sont les technologies/changements impactant les avocats dans le futur ?

14/07/2014

« Le monde du droit du 21ème siècle est résolument impacté par les technologies de l’information. Les outils d’ aujourd’hui (logiciels métiers, internet et email, scan, …) permettent de produire mieux et plus vite » nous indique Bernard Lamon, avocat, auteur d’un livre blanc Innover pour survivre au  » nouveau maintenant « .
Mais demain ? Que devez-vous mettre en place et utiliser dans votre cabinet dans les prochains mois pour être compétitif (rentable et efficace) et prendre plaisir à être avocat en 2015 ?
Voici des pistes à mûrir cet été pendant ces rares moments de calme…

Comment résister à la concurrence, être plus rentable au cabinet sans perdre son âme, être plus efficace tout en gardant plaisir à exercer votre vrai métier d’avocat ? Des outils peuvent vous aider, à vous de piocher dans cette trousse à outils…

Parlons évidemment en premier lieu de technologies.

« Il n’est pas possible de lutter contre le vent » nous dit encore Bernard Lamon, et constatons ensemble que les bourrasques du 21ème siècle apportent des technologies chaque jour plus implantées dans la société et la vie professionnelle.

L’énorme avantage qu’elles apportent et leur accessibilité à tous, réduisant ainsi le fossé entre ceux qui ont les moyens d’investir et les autres. Mieux même, toutes les structures peuvent devenir agiles, réactives, sans investissements importants (comprendre en temps et en argent).

A l’heure de la forte concurrence et de l’extension des actions autorisées de la communication des avocats, il faudra être malin, réactif (le cabinet doit donc être disponible dans son ensemble), mobile.

Mobile, vous le serez bien plus et à faible coût en adoptant la 4G (pour la vitesse de connexion), le cloud pour vos documents de travail et plus généralement tous les moyens de travailler à distance (« tiers lieux » par exemple, des endroits où l’on travaille de temps en temps pour gagner du temps de déplacement ou d’attente. Ces endroits sont équipés pour bien travailler, à la différence d’un hall de gare ou d’un café… et, c’est important, sont plus adaptés à la confidentialité).
Ajoutons à cette première liste la visio-conférence (aisée et gratuite aujourd’hui en version simple).

Qui dit mobilité dit nécessairement accès à ses dossiers, puis lien avec les juridictions. Toute information doit être dématérialisée (RPVA, OCR et accès distant à ses dossiers sont impératifs désormais). Pour certains il faudra même avoir un système de facturation permettant de communiquer avec les systèmes informatiques de ses clients, et plus seulement par email [1].

Il faudra être bien plus collaboratif dans vos pratiques. C’est un état d’esprit avant tout, mais les outils vous aideront à passer à la pratique. Travailler avec ses clients avec un extranet (plateforme d’échange et de travail sécurisé) est incontournable, et peut-être irez-vous plus loin en … Lire la suite sur Village de la Justice